L’audiodescription et les enfants

L’audiodescription et les enfants

Logo AudiodescriptionSollicitées régulièrement par des questions de parents mais aussi d’enseignants, ou d’éducateurs, pour des questions liées à l’accès aux dessins animés, films, etc. mais aussi par de nombreux lieux culturels qui rendent accessibles leurs représentations, nous avons souhaité consacrer une matinée de travail et d’échanges autour de l’accès aux loisirs (culture comme sport) grâce à l’audiodescription pour nos administrateurs et délégués territoriaux.

Cette rencontre s’est tenue le samedi 18 novembre 2023 et nous y avions plusieurs invités pour partager leur point de vue sur le sujet :

  • Marie Diagne, audiodescriptrice pour l’association L’œil sonore et le cinéma parle.
  • Hélène Kudzia, bibliothécaire, actuellement en formation, représentante de la commission accessibilité de l’Association des bibliothécaires de France
  • Laëtitia Dumont Lewi, enseignante chercheuse en théâtre à l’université Lyon II, responsable d’une formation en audiodescription, et fondatrice du dispositif « Les chuchotines » à Lyon.

L’audiodescription des productions cinématographiques

C’est un travail de finesse et de détail.Parfois une ambiance sonore en dit déjà beaucoup : il faut donc trouver un équilibre entre le trop bavard, et le pas assez.

Il peut y avoir des parti pris des audiodescripteurs, ou des commandes spécifiques du réalisateur…

Nous avons pu expérimenter l’écoute de la bande sonore d’un film les yeux fermés avec pour objectif de discriminer et deviner les différents éléments du décor et de la scène.

Des tables installées en U, on voit une dizaine de personnes assises les yeux fermées, concentrées en train d'écouter...

L’audiodescription des spectacles vivants.

Il faut différencier les audiodescriptions qui se font en direct d’une cabine (le son arrivant par le biais d’un casque auprès du spectateur), des dispositifs comme les chuchotines ou les souffleurs d’images qui sont des personnes placées à côté du spectateur pour audiodécrire à l’oreille.

Dans ce dernier cas, les lieux culturels partenaires s’engagent à fournir une place gratuite pour l’accompagnant audiodescripteur et à donner des éléments de préparation en amont. Précisons que ces audiodescripteurs sont en règle générale bénévoles.

Les voisins de la personne déficiente visuelle peuvent être prévenu de la présence d’un audiodescripteur et ainsi éviter certaines réactions du type « chut, moins de bruit ». Les parents peuvent ainsi redevenir spectateur, sans la responsabilité de décrire à leur enfant.

Ces dispositifs sont implantés sur certains territoires : Paris, Lyon, Toulouse, Marseille, etc.

Certaines audiodescriptions sont préenregistrées notamment pour certaines adaptations réalisées par Accès Culture : un régisseur lance alors au fur et à mesure les différentes séquences sonores.

Les spectacles en audiodescription sont souvent précédés de visites tactiles ou ateliers.

Pour les enfants, nous n’avons pas connaissance d’un travail sur l’audiodescription qui leur soit spécifique. Est-ce la même que celle en direction d’un public adulte ? Y a-t-il des précautions à prendre ? Des critères à réfléchir ?
L’audiodescription peut parfois être trop détaillée avec un vocabulaire peu adapté aux enfants, avec trop d’informations qui rendent le suivi compliqué…

Quand et commencer l’audiodescription avec les enfants ?

Tout est fonction de l’enfant, de son âge et de son expérience. En général, une écoute avec un casque d’un œuvre audiovisuelle n’est pas conseillée avant 7/8 ans.

Une sensibilisation à l’audiodescription peut se faire progressivement chez les petits, en commençant par des œuvres courtes. Si elles sont longues avec beaucoup de descriptions, on peut perdre l’attention d’un enfant qui n’a pas l’intérêt du visuel. Il faut veiller à ne pas être dans la surcharge sonore.

Affiche du film Ernest et Célestine. Le voyage en Charabie.Il est intéressant de commencer par des productions qui s’inspirent de contes comme Azur et Asmar et Kirikou de Michel Ocelot, Ernest et Célestine de Julien Chheng et Jean-christophe Roger. Tout est dit par la voix off et la place de l’audiodescription est alors minime. Cela peut permettre une première approche du principe de l’audiodescription.

Comme il est difficile de commencer petit avec un casque, des séances de cinéma où l’audiodescription est activée pour tous est l’idéal. C’est alors un moment de partage, qui peut être aussi réalisé en famille. Une expérience d’audiodescription est très riche pour tous les enfants car cela les accompagne dans le sens du récit, l’interprétation de l’image et l’apprentissage du vocabulaire.

Certaines œuvres comme « Moi, moche et méchant », « Les minions » ou encore « Miraculous » se basent presque exclusivement sur le visuel ; c’est difficile même avec une audiodescription de se faire plaisir à visionner et écouter ce film. Certains enfants peuvent toutefois être intéressés pour avoir le même référentiel que les copains à la récréation.

A partir du collège, il est important que les enfants bénéficient d’une éducation à l’image pour comprendre le vocabulaire technique.

Dans ce registre, l’association l’Archipel des lucioles est un acteur important qui assure la coordination des dispositifs d’éducation à l’image comme école et cinéma.

Point de vigilance : lorsque l’on souhaite regarder un film en audiodescription : il ne suffit pas seulement que le film soit audiodécrit. Il faut également que moyens techniques permettent au spectateur d’y accéder ; c’est-à-dire :

  • Que la salle de cinéma possède le matériel, et le casque par exemple
  • Que le menu de la plateforme de visionnage soit accessible avec un lecteur d’écran
  • Que la bande audiodescription soit bien présente au moment du pressage du film…

Suite à cet échange, nous avons souhaité faire une page ressource avec de nombreux liens sur l’audiodescription que vous retrouverez sur notre blog.

Journée famille à Toulouse

Journée famille à Toulouse

Bannière de l'événement

Une après-midi de rencontres, d’échanges et de découvertes pour les bébés, enfants et jeunes aveugles et malvoyants, leurs frères et sœurs, leurs parents ou grands-parents, leurs oncles et tantes ou parrains – marraine

Régulièrement nous vous proposons des événements pour permettre de se retrouver entre familles concernées par la déficience visuelle.
Nous proposons des ateliers et jeux adaptés qui sont toujours aussi accessibles aux frères et soeurs voyants et un temps d’échange pour les adultes : le blabla des parents.

Nous avons le plaisir de vous annoncer nos prochaines retrouvailles le samedi 13 janvier à Toulouse de 14h à 17h00 au sein de la médiathèque José Cabanis, 1 All. Jacques Chaban-Delmas.

Descriptions des ateliers et blabla des parents. Un fichier texte est disponible dans l'article pour avoir le détail.

  •  14h00 à 15h00 : Quizz Acousmatik . Pour tous
    Rudy de la maison d’édition associative de livres audio benjamins media vous invite à une battle sonore. Dans le respect des participants mais dans un joyeux brouhaha, deux groupes s’affronteront autour d’un quizz sonore. C’est à celui ou celle qui saura identifier au plus vite, et au mieux, le son diffusé !
  • 14h00 à 15h00 : « Je t’envoie… ». Pour tous
    Réalisation de cartes sonores et tactiles pour envoyer un son créé à travers la manipulation d’un papier. Un son mais surtout une pensée, un souvenir, un moment partagé. Avec Laura – livres-à-sons.

 

  • 15h à 16h15 : Blabla des parents
    Nos enfants doivent-ils encore lire sur du papier ? Les particularités liées à la lecture en braille ou en grands caractères.
    Comment font les autres enfants aveugles ou malvoyants ? Comment les autres parents les accompagnent dans l’accès à la lecture ? Ouvrons le débat, venez posez vos questions et en discuter avec nous et avec des représentants du Centre d’édition en braille – CTEB, et Agnès Binzstock des éditions Voir de près.
  • 15h à 16h15 : Lectures partagées – Dès la naissance
    Avec l’association (Z)oiseaux Livres, venez lire avec vos jeunes enfants, partager un moment ludique de la découverte d’albums adaptés ou non.
  • 15h à 16h15 : Atelier smiley en relief – Dès 7 ans
    Avec l’association LIBD (l’image au bout des doigts) atelier d’initiation à la lecture d’images tactiles par la découverte guidée et accompagnée de smileys en relief.
  • 15h à 16h15 : Atelier découverte des manga et de la culture japonaise – Dès 11 ans
    Venez découvrir la culture japonaise à travers les manga ! L’association Mangomics-Access vous présentera également son catalogue des manga accessibles aux déficients visuels et aux empêchés de lire que vous pouvez lire et écouter gratuitement !

 

  • Entre 16h15 et 17h : Goûter.
    Finissons l’après-midi et nos discussions autour d’un goûter partagé.

 

Affiche de la journée famille pour les parents d'enfants aveugles ou malvoyants qui se déroule à Toulouse le 13 janvier 2024 à la médiathèque José Cabanis

 

Informations pratiques

VOUS ÊTES INTÉRESSÉS ?
INSCRIPTION AVANT LE 10 JANVIER (dans la limite des places disponibles)
En ligne : https://www.helloasso.com/associations/anpea/evenements/journee-famille-a-toulouse

Pour toutes informations ou questions : 07 87 60 06 85 – contact@anpea.asso.fr

Pour télécharger l’affiche: Affiche de ANPEA-Journée famille-Toulouse_13janvier2024
Pour télécharger le programme au format texte: Journée famille_13janvier2024_Programme

 

Une maman présidente

Une maman présidente

👏 Une maman présidente ?
Mais comment et pourquoi Rachida, maman d’une jeune fille aveugle est devenue présidente de l’ANPEA ?
Elle vous explique ça en quelques minutes, en espérant vous donner envie de nous rejoindre…
 

# Ma place, c’est en classe ! Des enseignants engagés en faveur de l’école inclusive…

# Ma place, c’est en classe ! Des enseignants engagés en faveur de l’école inclusive…

 

Alors que les élèves se préparent à une nouvelle rentrée scolaire, des associations du collectif “Ma place c’est en classe”* ont sollicité l’institut IFOP pour interroger les enseignants de la maternelle au lycée sur leurs perceptions et propositions concernant l’inclusion des élèves avec handicap en milieu scolaire.
==> L’étude met en lumière l’adhésion des professeurs à l’idée de l’école inclusive, mais aussi leurs besoins en matière d’accompagnement et de formation.
Découvrez les enseignements et les chiffres clés de cette étude :
Etre élève déficient visuel !

Etre élève déficient visuel !

La rentrée approche, et avec elle notre lot d’inquiétudes pour nos enfants aveugles ou malvoyants : y aura-t-il un AESH, est-ce que son matériel pédagogique adapté sera en état de fonctionner, comment demander les bonnes adaptations pour les examens, et s’il n’y a pas d’enseignant spécialisé ?????

Dans cette petite vidéo, l’Anpea rappelle qu’elle veille à ce que les conditions de réussite scolaire soient bien réunies sur l’ensemble du territoire.
Surtout, faites-nous part de vos expériences, de vos questionnements : il est important de faire remonter cette réalité auprès des pouvoirs publics pour contribuer à améliorer les choses.

Séjours thématiques pour enfants et jeunes déficients visuels : enquête

Séjours thématiques pour enfants et jeunes déficients visuels : enquête

L’organisation tout au long de l’année des vacances scolaires des enfants peut être un casse-tête pour de nombreux parents, et encore plus lorsqu’il y a une déficience visuelle ou un handicap.

Très souvent sollicitées sur ce sujet à l’ANPEA, nous réfléchissons à l’organisation de séjours adaptés et thématiques pendant les vacances scolaires pour enfants et jeunes, aveugles ou malvoyants (avec ou sans handicap associé) au sein d’instituts spécialisés. L’idée étant de disposer ainsi de professionnels, d’infrastructures et de matériels adaptés permettant alors de proposer une offre au plus près des envies et besoins des enfants.

C’est donc pour vérifier si les parents et leurs enfants étaient intéressés par ce type d’offre, et à quelles conditions, que nous avons, entre fin mars et fin avril 2023, réalisé un sondage en ligne.

Les résultats de cette enquête sont en téléchargement sur notre site.

Page de couverture de l'enquête sur les séjours thématiques pour enfants et jeunes déficients visuels. Quelques photos représentent des enfants aveugles ou malvoyants en activité : jeu, échec, vélo, escalade, natation, avec une Perkins, jouant du piano, du tambour, faisant du ski nautique et assis.