association nationale des parents d’enfants aveugles ou malvoyants, avec ou sans handicaps associés

Les livres d’Agathe

Mar 17, 2022 | 0 commentaires

Agathe aura 5 ans ce mois de mai et est aveugle de naissance.
Son papa et sa maman nous partagent ses livres préférés dans sa bibliothèque et quelques conseils !

Agathe a deux grandes sœurs, la bibliothèque familiale était déjà bien fournie. Ses parents n’ont pas hésité à « abîmer » certains livres pour les adapter et on peut aussi trouver très facilement des livres d’occasion pour 1 ou 2€ : cela fait moins peur pour oser se lancer dans l’adaptation de livres ! La famille ne jette donc plus rien et récupère tous types de matériaux, tissus pour pouvoir s’en servir à l’occasion pour un livre ou un jeu tactile.
Quelques objets indispensables qui sont utiles : du papier bulle, du papier ponce, des bons ciseaux, et du scotch double face !

 

Son premier livre adapté à la maison:

Il s’agit d’un livre pour bébé, «un éléphant qui se balançait» de Marianne Dubuc chez l’éditeur Casterman. Agathe l’a manipulé et lu avec sa famille dès ses 10 mois.
Un même morceau de tissu a été découpé et collé sur l’éléphant à chaque page. Il rencontre d’autres animaux, eux symbolisés par d’autres textures de tissus.

Adaptation d'une page de livre pour Agathe aveugle

 

Un livre interactif:

La famille a adapté le livre d’Hervé Tullet «Un livre». Ce livre très o4ème de couverture de riginal invite à une vraie interaction avec le petit lecteur. Celui-ci doit manipuler, toucher, bouger le livre pour tourner la page…

Ce livre s’est adapté facilement en superposant des textures directement sur le livre qui ne comporte que des formes rondes. Le livre n’a pas pu être adapté en entier par manque de temps, mais au final ce n’est pas très grave : Agathe se l’est complètement approprié, et elle inventait elle-même l’histoire des pages « vides » !

 

Le début du braille :

Les parents d’Agathe ont rapidement fait l’acquisition d’une Perkins (machine qui permet d’écrire en braille), et ont ajouté un mot braille par page dans certains de ses albums. Tout transcrire aurait été fastidieux et compliqué, mais l’apport d’un mot régulier lui permettait une sensibilisation et découverte du braille avant même de commencer à l’apprendre en milieu scolaire.

 

Ses livres « tactiles » :

Image du livre tactile

A Noël et aux anniversaires, Agathe reçoit souvent en cadeau des livres des maisons d’éditions Les doigts qui rêvent ou Mes mains en or. Elle a beaucoup apprécié le crissement de la neige dans le livre «Un hiver magique» car il retranscrit vraiment très bien le « vrai » bruit.

 

Les livres du commerce :

Agathe a pu trouver des livres qui lui convenaient : «Balthazar et les lettres à toucher» chez Hatier Jeunesse, qui s’inspire de la pédagogie Montessori. Ses parents y ont aussi ajouté du braille. Cela comporte l’avantage d’être bien moins cher qu’un livre réellement adapté, et d’éviter de prendre du temps à trouver puis coller des textures.
La collection Alba chez l’éditeur Millepages découvre le toucher, les formes… est également très abordable. Elle se décline en plusieurs volumes: «Alba découvre le toucher, les quantités, les formes, et se repère dans l’espace» .Couverture du livre

 

Et à la crèche et à l’école ?

Les deux structures se sont mises à l’exploitation du sens du toucher et ont proposé des imagiers tactiles. L’école a remplacé certains repères de couleurs par des repères de textures : par exemple le nom des tables de la classe : « la table du hérisson qui pique ». Jusqu’à la maternelle, il y a beaucoup d’apprentissage autour des différents sens, alors à cet âge-là, c’est plus facile et on s’aperçoit que les apprentissages adaptés pour Agathe sont au final très utiles pour tous les autres enfants !

Les grands parents aussi se sont lancé, et ont créé un ABCdaire tactile géant… Le livre est grand et imposant mais propose une véritable exploration tactile et haptique des lettres.

Et les parents d’Agathe ont aussi échangé avec la médiathèque locale (donc non spécialisée en déficience visuelle) pour savoir quels livres ils pouvaient trouver pour Agathe. Une dizaine de livres en braille sont actuellement disponibles, ce qui est à la fois très peu et beaucoup. Et les bibliothécaires ont reçu avec enthousiasme cet échange, car cela leur a donné des arguments pour continuer à enrichir ce rayon !

 

Agathe est aveugle, elle a 5 ans et est en train de lire dans sa chambre une histoire à son chien d'assistanceLe conseil des parents d’Agathe :

C’est parfois frustrant d’adapter un livre ou un document et de s’apercevoir que ça ne fonctionne pas pour son enfant, ou au contraire que l’utilisation dure 5 minutes ! Mais il faut persévérer, continuer à faire des propositions, accepter que le livre ne soit pas parfait. Car cela finit par être une vraie découverte pour son enfant et lui fait dans tous les cas développer son imagination, et partir ainsi en voyage.

 

« Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire » (Victor Hugo)

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.